lundi , octobre 23 2017
Accueil / À propos / Historique

Historique

Historique

La Maison régionale de l’industrie a été créée en 1981 par un groupe de dirigeants d’entreprises manufacturières dans le but de favoriser le développement industriel, de se procurer des services en commun et de favoriser le maillage entre entreprises.

D’un projet subventionné à une organisation autonome financièrement (Texte écrit dans le cahier publicitaire La Tribune, Les 30 ans de la MRI, 25 octobre 2010)

Les trois premières années, la MRI fut subventionnée à 100% par le gouvernement. Mais pour en assurer la viabilité à long terme, il fallait trouver d’autres moyens d’assumer les dépenses liées à une telle organisation. Ce fut notamment le défi du président de l’époque Lucien Lemay.

Lorsque Lucien Lemay a acquis des entreprises en Estrie, il a immédiatement joint les rangs de la MRI. De membre, il s’est ensuite engagé dans le bon fonctionnement de l’organisation en joignant le conseil d’administration, puis en devenant le président en 1987.

Création du salon industriel de l’Estrie

«  Pour moi, un redresseur d’entreprises, une organisation comme la MRI ne pourrait vivre bien longtemps si elle ne comptait que sur le gouvernement. Il fallait donc trouver d’autres sources de financement », explique M. Lemay.

À l’époque, quelques salons industriels organisés au Québec généraient des profits intéressants. Lucien Lemay y voit là un excellent moyen pour la MRI non de se financer, mais d’offrir aux industriels une occasion supplémentaire de se rencontrer. Une petite délégation de la MRI part donc à Québec pour y visiter le salon et avec la collaboration d’un organisateur et ami de M. Lemay, la MRI tient son premier Salon industriel. « L’industrie d’ici a besoin de savoir ce qui se fait à l’extérieur, et vice-versa, et l’une des façons d’obtenir de la visibilité est de participer à ce genre d’événement. » Organisé au deux ans le salon génère des profits de 25 000$ pour la

En plus d’apporter de l’eau au moulin, le Salon a répondu aux besoins des industriels de chez nous et d’ailleurs. « Les entrepreneurs peuvent ainsi découvrir des produits ou technologies leur permettant de mieux performer ou encore de trouver de nouveaux marchés. » Encore aujourd’hui, le Salon industriel est un rendez-vous attendu, à la source de maillage d’entreprise.

Membership affilié

Une autre façon d’aller chercher plus de sous fut d’élargir le membership aux membres affiliés (qui ne sont pas des entrepreneurs ou dirigeants d’entreprise, mais des professionnels faisant affaire avec l’industrie, comme le secteur financier, les avocats, etc.)

« Nous avions atteint une stabilité au niveau de nos membres : la seule façon d’augmenter le membership, c’était de nous ouvrir au secteur tertiaire-moteur. J’ai cependant dû faire preuve de persévérance, car j’ai présenté mon projet trois fois avant qu’il ne soit finalement accepté! » se souvient Lucien Lemay.

Évidemment, il a fallu établir des règles strictes : « Il n’était pas question pour les membres affiliés de solliciter les industriels et leur nombre de devait pas dépasser 50% du nombre total de membres. » Ce maximum fut toujours atteint, ce qui a permis à la MRI de compter sur une source de financement intéressante.