jeudi , novembre 23 2017
Accueil / Actualités / « Ne pas s’alarmer, mais se diversifier »

« Ne pas s’alarmer, mais se diversifier »

« Ne pas s’alarmer, mais se diversifier »

getimage

Les entreprises exportatrices de la région doivent-elles s’inquiéter du renforcement du protectionnisme américain qui pourrait suivre l’élection du prochain président en novembre?

Sherbrooke est située à 30 minutes de la frontière des États-Unis, il faut moins de 24 heures de route pour rejoindre un marché de 150 millions de consommateurs.

Grâce à cette localisation stratégique, Sherbrooke est au 2e rang des régions exportatrices du Québec, soulignait récemment Sherbrooke Innopole.

« Sur nos 640 entreprises, on en compte 167 qui exportent aux États-Unis, note la directrice générale de Sherbrooke Innopole, Josée Fortin. Pour 46 de ces entreprises, les ventes faites aux États-Unis représentent plus de 50 pour cent de leur chiffre d’affaires et pour 14 d’entre elles, les exportations américaines représentent plus de 80 pour cent de leur chiffre d’affaires. »

Même si elle veut être réaliste, Mme Fortin ne désire pas être alarmiste quant aux conséquences de l’élection de Trump ou Clinton et quant au possible resserrement des règles de libre-échange.

Lire la suite…

À propos La Maison Régionale de l'Industrie

La Maison Régionale de l'Industrie

Voir aussi

BRP poursuit son expansion américaine

L’entreprise spécialisée en véhicules récréatifs BRP poursuit son implantation américaine avec l’établissement prochain d’un nouveau …