dimanche , juillet 22 2018
Accueil / Actualités / BRP croit au marché du bateau

BRP croit au marché du bateau

Jean-François Codère de La Presse+ a réalisé une entrevue avec le président de BRP M. José Boisjoli!

Même si le marché des embarcations de plaisance est plutôt stable depuis plusieurs années, BRP y voit suffisamment d’occasions pour s’y investir et en faire un nouvel axe de sa croissance, selon son président et chef de la direction, José Boisjoli.

BRP a annoncé jeudi l’acquisition du constructeur de bateaux de pêche en aluminium américain Alumacraft et elle ne semble pas vouloir s’arrêter là, comme en témoigne aussi la création à l’interne d’une division consacrée aux produits marins.

« On a créé le Groupe marin, ce n’est pas pour s’arrêter là. L’idée est de créer une masse critique pour nous permettre d’investir dans des innovations qui vont pouvoir s’appliquer à plusieurs marques. »

— José Boisjoli, président et chef de la direction de BRP

Les bateaux deviendront donc officiellement la septième gamme de produits de BRP, derrière les motoneiges, les motomarines, les moteurs hors-bord, les moteurs rotatifs, les véhicules tout-terrain et les motos à trois roues Spyder.

Les prix de l’essence ont pesé sur le marché des bateaux « purement récréatifs en fibre de verre », observe M. Boisjoli, mais il y a néanmoins deux autres créneaux en progression : celui des bateaux de pêche et celui des pontons.

OFFENSIF

L’acquisition d’Alumacraft s’inscrit aussi dans une tendance qui assombrissait les perspectives de la gamme de moteurs hors-bord Evinrude, déjà propriété de BRP depuis le début des années 2000.

« Le marché a beaucoup évolué au cours des dernières années, constate M. Boisjoli. Il se vend de moins en moins de moteurs neufs pour des bateaux d’occasion. Et nos compétiteurs ont acheté plusieurs fabricants de bateaux. »

L’acquisition d’Alumacraft n’est pas pour autant un geste « défensif » de BRP pour protéger sa gamme de moteurs hors-bord.

« C’est offensif, parce qu’on voit beaucoup d’opportunités. »

L’une de ces occasions se trouve dans la mise en marché. Les produits d’Alumacraft sont vendus dans environ 275 concessionnaires aux États-Unis, principalement regroupés dans la région des Grands Lacs. Le siège social de l’entreprise est au Minnesota.

Les moteurs Evinrude, eux, bénéficient d’un réseau de distribution plus global et mieux réparti. BRP y voit donc l’occasion d’étendre la distribution de ses nouveaux produits et, par le fait même, de gagner des parts de marché.

« Le marché du bateau de pêche en aluminium compte environ 75 000 unités par année dans le monde, dont 60 000 en Amérique du Nord, explique M. Boisjoli. La part d’Alumacraft se situe autour de 15 %. C’est une bonne base pour pouvoir grandir. »

À propos Bianca Battistini

Voir aussi

4M $ injectés dans Plastimum

Article de Mélanie Noël, LA TRIBUNE L’usine de la rue Pépin ajoutera une ligne de …