dimanche , décembre 16 2018
Accueil / Actualités / Ça roule pour BRP: chiffre d’affaires record au troisième trimestre

Ça roule pour BRP: chiffre d’affaires record au troisième trimestre

LA PRESSE CANADIENNE

L’entreprise établie à Valcourt a également dévoilé vendredi un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 90,3 millions $, ou 92 cents par action, pour la période de trois mois terminée le 31 octobre.

Au troisième trimestre de l’an dernier, le constructeur des Ski-Doo, Sea-Doo et Can-Am avait engrangé des profits de 70 millions $, ou 67 cents par action, alors que ses recettes avaient été de 1,23 milliard $.

La croissance du chiffre d’affaires d’une année à l’autre a été essentiellement attribuable à une hausse des ventes des produits toutes saisons ainsi qu’à une variation favorable de 31 millions $ découlant de la fluctuation des devises.

Abstraction faite des éléments non récurrents, BRP a vu son bénéfice ajusté glisser légèrement, à 102,9 millions $, ou 1,04 $ par action. Cela a néanmoins dépassé les attentes des analystes sondés par Thomson Reuters, qui anticipaient un profit ajusté par action de 98 cents et des recettes de 1,32 milliard $.

Au cours d’une conférence téléphonique avec les analystes, le président et chef de la direction de l’entreprise, José Boisjoli, a souligné que les ventes des véhicules à trois roues hors route Can-Am avaient bondi d’environ 25%, alors que la croissance moyenne de l’industrie avait été supérieure à 10%.

La demande a également été vigoureuse pour les véhicules côte à côte, ce qui a stimulé les revenus des produits toutes saisons, qui ont été de 562 millions $ au troisième trimestre, en hausse de 21%.

À la Bourse de Toronto, l’action de BRP a pris 7,13%, ou 3,15 $, pour clôturer à 47,34 $, après la publication des résultats. BRP a également réitéré ses prévisions pour la partie supérieure de sa fourchette cible – qui ont été révisées à la hausse à deux reprises en 2018.

Les acquisitions d’Alumacraft et du fabricant de pontons Manitou ont contribué aux revenus du groupe marin de la société, qui ont été de 139 millions $, en croissance de 30%.
M. Boisjoili s’est également montré optimiste à l’endroit des ventes de motoneiges.

«La bonne nouvelle, c’est qu’il y a déjà de la neige en Amérique du Nord, a-t-il fait remarquer aux analystes. Tant que le taux de chômage demeure bas et que le marché immobilier se porte bien, je dirais que nous devrions bien performer.»

BRP mise également sur le Can-Am Ryker, disponible depuis septembre au coût de 8500 $ US, soit environ la moitié du prix du Can-Am Spyder, pour asseoir la croissance de son chiffre d’affaires et de ses profits.

Benoit Poirier, de Desjardins Marchés des capitaux, a vanté les efforts déployés par BRP en ce qui a trait à l’innovation, estimant qu’il s’agissait d’un élément clé afin de gagner des parts de marché.

«Nous sommes impressionnés par les résultats robustes de BRP, qui génère une performance supérieure à celle de l’industrie dans tous les segments en Amérique du Nord», a indiqué l’analyste, dans un rapport.

Voir aussi

Industrie manufacturière; Les femmes appelées en renfort

Danielle Lafond, Présidente de LABPLAS source: Nathalie Côté, La Presse+ Les entreprises manufacturières auront besoin …