mardi , juin 19 2018
Accueil / Actualités / Domtar investit 37 M$ à son usine de Windsor

Domtar investit 37 M$ à son usine de Windsor

c
Crédit photo: Maxime Picard 
Dans l’optique d’assurer la pérennité de son usine de Windsor, Domtar met en branle un projet de modernisation de sa cour à bois totalisant 37 millions $. La nouvelle a été annoncée récemment aux quelque 800 employés.

« De quoi aura l’air l’usine en 2025? lance-t-il. Nous avons déjà investi dans l’énergie avec TG2 qui utilise de la biomasse forestière comme combustible. Nous poursuivrons donc avec les produits du bois et le papier. »

Au terme des travaux à la cour à bois, l’usine du Rang 12 pourra être approvisionnée en arbres de différentes grandeurs.

« Présentement, nous acceptons du bois de 4 et de 8 pieds, illustre M. Ashby. Éventuellement, nous pourrons prendre du bois multi grandeur ainsi que des arbres au grand complet. En pouvant travailler le bois du début à la fin du processus de transformation, nous serons plus efficaces du côté de la préservation de l’environnement et du développement durable, tout en diminuant nos émissions de gaz à effet de serre. »

Cet investissement constitue une étape de plus afin d’orienter les opérations de la papetière en respectant les grands principes de l’économie circulaire.

« Par exemple, contrairement au pétrole qui est pompé et transformé en une multitude de produits qui finissent inévitablement au site d’enfouissement, l’économie circulaire prône la régénération du système. Ainsi, l’arbre est transformé, recyclé et revalorisé. À la fin, nous replantons un arbre », explique-t-il, en ajoutant qu’il est « important de valoriser la fibre qui est le bois ».

D’autres projets

Après l’inauguration de sa nouvelle turbine alternateur TG2 au mois d’août dernier, l’usine désire poursuivre sur la route de la diversification de ses produits, laisse entrevoir M. Ashby.

D’autres projets sont dans l’air comme la fabrication d’un plastique biodégradable.

« Nous avons plusieurs aspirations. Des projets sont en discussion, en développement », confirme Éric Ashby en se gardant bien de donner plus de détails pour le moment.

À propos Bianca Battistini

Voir aussi

NGC Aérospatiale au sein du consortium développant un aéronef entièrement électrique semi-autonome à décollage vertical.

SHERBROOKE — La sphère de la motorisation électrique est en pleine effervescence dans l’industrie aéronautique, …