mercredi , décembre 13 2017
Accueil / Actualités / « Un grand Kijiji pour les industries »

« Un grand Kijiji pour les industries »

La Ville de Sherbrooke et la MRC des Sources se lancent dans un effort commun de valorisation des résidus industriels via un projet pilote de trois ans nommés Synergie Estrie.

Il s’agit d’un site web où seront mis à la disposition de tout un chacun des résidus de production manufacturière en tout genre qui pourraient être réemployés par d’autres entreprises.

« C’est un grand kijiji pour les industries », illustre le directeur par intérim du service de Valorisation des matières résiduelles, Denis Gélinas.

L’idée vient servir le principe des 3RV (réduction à la source, réemploi, recyclage et valorisation) en détournant de l’enfouissement des matières qui peuvent encore servir.

Par exemple, les palettes de bois qui servent au transport de marchandises pourraient connaître un deuxième usage auprès d’un fabricant de meubles. Ou un fabricant de mobilier de bureau pourrait acheminer ses résidus de tissus chez Récupex, qui valorise cette matière.

« Ça pourrait se faire à coût zéro puisque souvent les industries paient pour disposer de leurs résidus de production », estime M. Gélinas.

Le projet de 250 000 $ a été présenté au Fonds d’appui au rayonnement des régions de l’Estrie, un nouveau programme du gouvernement provincial qui s’inscrit dans la stratégie de l’occupation et de la vitalité du territoire.

L’implication de la Ville de Sherbrooke consistera à une contribution financière de 8000 $ et une contribution en personnel d’une valeur de 9000 $ par année pour les trois ans de réalisation du projet. « Cette implication, précise-t-on dans le sommaire décisionnel, pourrait être assumée à même l’enveloppe budgétaire de fonctionnement réservée pour les actions de sensibilisation associées aux matières résiduelles. »

L’idée vient servir le principe des 3RV en détournant de l’enfouissement des matières qui peuvent encore servir.

On prévoit la mise en œuvre de Synergie Estrie en avril 2018.

Si les résultats sont concluants, l’entité qui sera créée devrait perdurer et s’autofinancer, en plus de s’étendre aux autres MRC de l’Estrie.

Source: La Tribune-Sherbrooke  Jacinthe Nadeau

À propos Bianca Battistini

Voir aussi

Arjo reprend sa vitesse de croisière dans le parc industriel de Magog

Le directeur des opérations, Julien Bouchard, est bien fier de diriger une rare usine alliant …