dimanche , février 17 2019
Accueil / Actualités / Les entreprises « phares » qui mènent l’adoption de l’industrie manufacturière 4.0

Les entreprises « phares » qui mènent l’adoption de l’industrie manufacturière 4.0

Les entreprises « phares » qui mènent l’adoption de l’industrie manufacturière 4.0

Source: Ministère Économie Innovation Québec 

Un rapport publié par le Forum économique mondial analyse les pratiques des entreprises manufacturières « phares », soit celles qui se présentent comme des chefs de file mondiaux dans l’adoption des technologies de rupture et de modèles d’affaires novateurs caractérisant l’arrivée de la quatrième révolution industrielle.

Selon le rapport, ces entreprises sont la preuve que la manufacture 4.0 a le potentiel de générer une nouvelle valeur économique, grâce à une amélioration sans précédent de la productivité et de l’efficacité dans la gestion des ressources, de l’agilité et de la réactivité, de la rapidité de la mise en marché des produits et services, et de l’adaptation efficace aux besoins de leurs clients.

La performance des entreprises « phares » montre également que de nombreuses entreprises, malgré un travail pionnier dans le domaine manufacturier, sont encore incapables d’intégrer les technologies de la quatrième révolution industrielle à grande échelle afin d’en tirer des avantages économiques et financiers stratégiques.

Dans ce contexte, le Forum économique mondial, en collaboration avec McKinsey & Company, a effectué une recherche auprès d’un millier d’entreprises afin de déterminer les vecteurs critiques de transformation et d’offrir des pistes de solutions pour accélérer l’adoption de la manufacture 4.0.

Quels sont les principaux constats? Tout d’abord, trois grandes tendances technologiques dominent et agissent comme de véritables moteurs de la transformation de la production :

  1. La connectivité;
  2. L’intelligence;
  3. L’automatisation flexible.

Ainsi, les entreprises « phares » sont celles qui ont adopté ces tendances avec enthousiasme et on réussit à développer des pratiques porteuses grâce à l’intégration des facteurs de succès leur permettant de se différencier sur le marché et d’adopter la manufacture 4.0 à grande échelle.

Parmi les caractéristiques distinctives de ce type d’entreprise, le Forum économique mondial constate avant tout un intérêt marqué pour le développement du capital humain. Ainsi, au lieu de remplacer les employés par des machines, les entreprises déploient des efforts pour transformer le travail afin de proposer des tâches moins répétitives et plus productives.

Ces entreprises « phares » ne sont pas circonscrites par leur taille ni par leur emplacement géographique. Elles comprennent autant de grandes corporations que de petites et moyennes entreprises (PME). Elles sont situées dans des pays développés, mais aussi dans les économies émergentes, car les technologies de rupture peuvent y bénéficier de coûts de main-d’œuvre réduits.

Il s’agit aussi des entreprises qui préfèrent les changements radicaux aux améliorations incrémentales et qui sont prêtes à s’engager dans des systèmes d’innovation ouverts et collaboratifs, y compris le monde des affaires, les universités, le gouvernement et les organisations sociales. Un autre de leurs éléments distinctifs est leur capacité à optimiser l’infrastructure qui est déjà sur place et à réussir à produire un effet majeur avec un remplacement minimal d’équipement.

Concrètement, le Forum économique mondial fait savoir que les facteurs de valeur qui contribuent de façon décisive à l’adoption de la manufacture 4.0 sont les suivants :

  1. Un processus de prise de décision soutenu par le big data;
  2. La démocratisation de l’utilisation des technologies dans les usines;
  3. L’adoption de méthodes de travail de type « agiles »;
  4. Des coûts incrémentaux minimaux pour l’ajout de cas d’utilisation;
  5. La mise en place de nouveaux modèles d’affaires.

Enfin, le Forum économique mondial propose six actions visant à répandre massivement les effets positifs de la manufacture 4.0 :

  1. Enrichir les compétences au lieu de remplacer les employés.
  2. Investir dans le renforcement des capacités et promouvoir l’apprentissage en permanence.
  3. Promouvoir les technologies partout dans le monde et privilégier l’inclusion des PME.
  4. Porter une attention particulière à la sécurité des organisations au moyen de la cybersécurité.
  5. Encourager la collaboration sur les plateformes ouvertes de la manufacture 4.0 et utiliser soigneusement les données.
  6. Relever le défi du changement climatique en utilisant les technologies de la quatrième révolution industrielle.

Pour en savoir davantage sur ce sujet : Fourth Industrial Revolution Beacons of Technology and Innovation in Manufacturing

source ICI : Ministère Économie Innovation Québec 

Voir aussi

Attraction certifiée Employeur remarquable

RONALD MARTEL  La Tribune Bernard Gélinas, membre fondateur Défi 2025, Issé Saïd Wais, RH Attraction, …