mercredi , novembre 21 2018
Accueil / Actualités / Pénurie de main-d’oeuvre: inspirons-nous de Darwin

Pénurie de main-d’oeuvre: inspirons-nous de Darwin

BLOGUE INVITÉ – Les entreprises -surtout les PME- pâtissent de la pénurie de main-d’œuvre. Et la nouvelle donne socio-économique avec laquelle nous devrons composer laisse présager le pire pour nos entreprises. C’est pourquoi elles doivent s’adapter rapidement à leur environnement.

source: Valérie et Sylvia Gilbert- Journal les Affaires 

En tant que dirigeant, vous êtes plusieurs à vivre cet enjeu. Vous perdez de l’argent. Vos stratégies de croissance échouent. Vous observez un ralentissement votre productivité. Et, pis encore, vous affaiblissez votre capacité à générer des rendements.

Ne vous découragez pas, car il existe des solutions pour survivre à cette pénurie de main-d’œuvre.

Des entreprises embauchent de la main-d’œuvre étrangère.

D’autres courtisent et forment des étudiants qui sortent des institutions ou qui sont à la veille d’obtenir un diplôme, et ce, afin de les embaucher quand ils auront quitté les bancs d’école.

Certaines sociétés implantent quant à elles des technologies intelligentes qui remplacent des travailleurs pour faire des mécaniques et répétitives.

Ces solutions sont intéressantes, mais il y a d’autres idées incontournables pour limiter l’impact de la pénurie de main-d’œuvre sur votre entreprise.

1.Valorisez ce que vous avez

Concentrez-vous sur la valeur ajoutée propre à votre entreprise. Les solutions, vous les avez entre vos mains. Oui, vous manquez de main-d’œuvre et vous êtes dans l’urgence d’agir.

Dans ce contexte, profitez-en pour alléger vos processus et repenser l’organisation du travail.

Concentrez-vous aussi sur vos employés pour recentrer vos énergies.

2. Maîtrisez vos processus

Si cela n’est pas déjà fait, cartographiez vos processus.

Un processus bien cartographié vous permettra de mieux comprendre votre organisation et de ne plus avoir vous fier au savoir d’un ou de quelques employés spécifiques.

Mettez aussi à jour le savoir et les connaissances internes.

3. Allégez vos processus

Allez sur le terrain, dans l’usine ou les différents départements, et questionnez-vous ! Tirez-vous le meilleur rendement de vos ressources humaines, financières et techniques pour créer vos biens ou de vos services ?

En vous recentrant sur vos processus, vous pourriez découvrir des aspects techniques que vous pourriez améliorer sans perdre d’argent en attendant que la main-d’œuvre soit plus nombreuse.

Éliminez ce qui pourrait être une source de gaspillage.

Repérez les problèmes. Identifiez les causes et essayez des solutions. Peut-être même que l’urgence ne sera pas d’embaucher de nouveaux employés… ?

Opérez au strict minimum. Éliminez les vérifications multiples et inutiles sans pour autant faire des compromis sur la qualité du travail. Et, surtout, concentrez tous vos efforts sur votre activité à valeur ajoutée.

4. Démocratisez le savoir

Peu importe la taille d’une entreprise, elle ne doit pas dépendre d’une personne-clé. Elle doit reposer sur des processus clairement identifiés et précis.

Cela peut paraître idéaliste, certes. Mais la journée où un employé vous quitte, vous devez pouvoir le remplacer par un autre qui pourra rapidement occuper ses fonctions.

5. Élargissez les tâches

Confiez aux travailleurs une plus grande variété de tâches, selon bien sûr les compétences et la spécialisation de chacun. Par le fait même, votre employé participera davantage à la production globale d’un service ou d’un produit.

On peut également envisager la rotation des postes de travail.

En réorganisant cet aspect de la production, vous êtes plus agile dans le roulement des tâches. Et vous pouvez transférer des employés à des postes inoccupés en raison de la pénurie de main-d’œuvre.

Autre bénéfice? Vous réduirez la routine dans votre entreprise. Les employés sont plus motivés. Et, en plus, ils élargissent leurs connaissances et mettent mieux à profit leur expertise en réalisant de nouvelles tâches.

Bref, ils auront plus de plaisir et une meilleure qualité de vie au travail, car ces approches brisent en quelque sorte les silos et encouragent la collaboration et la participation de tous.

La pénurie de main-d’œuvre représente un défi de taille pour les entrepreneurs. Dans le même temps, elle peut parfois être vue comme une occasion.

Vous n’êtes pas seul dans cette situation.

L’enjeu est de rester à flot et d’utiliser le plein potentiel de vos ressources (humaines, matérielles, techniques, etc.).

Les entreprises qui vivent une pénurie de main-d’œuvre n’ont pas vraiment d’autres choix que d’optimiser leurs opérations. Malgré le manque de personnel, «la business doit continuer à rouler», pour reprendre une expression consacrée.

Et si le célèbre naturaliste britannique Charles Darwin (1809-1882) devenait une source d’inspiration pour les entreprises ? Selon le père de la théorie de l’évolution, les espèces animales et végétales qui survivent sont celles qui s’adaptent le mieux aux variations de leur environnement.

Or, c’est exactement le défi de toutes les entreprises actuellement.

source: Valérie et Sylvia Gilbert- Journal les Affaires 

Voir aussi

Marché du travail; faut-il craindre les robots?

OPINION MIA HOMSY MARCHÉ DU TRAVAIL: FAUT-IL CRAINDRE LES ROBOTS ? source: La presse+- Mia Homsy – …