dimanche , décembre 16 2018
Accueil / Actualités / Productique Québec : un pionnier des centres collégiaux de transfert technologique

Productique Québec : un pionnier des centres collégiaux de transfert technologique

Depuis 1986, le Cégep de Sherbrooke dispose d’un centre collégial de transfert technologique (CCTT) Productique Québec. Membre du réseau Trans-tech, le CCTT sherbrookois est reconnu partout dans la province pour ses nombreux accomplissements.

Le journal Estrieplus.com a publié une article signé par le Cegep de Sherbrooke, dans son journal web et qui retrace au final le parcours de l’organisation depuis sa fondation alors appelé MICROTEC!  Voici cet article:

Productique Québec a pour mission d’améliorer la productivité et de stimuler l’innovation dans les entreprises, en favorisant l’acquisition du savoir et du savoir-faire en technologies numériques associées à la production manufacturière. D’abord appelé Centre Microtech, il devient le Centre de productique intégrée du Québec (CPIQ) en 2004, et Productique Québec en 2016.

Aujourd’hui, ce CCTT se spécialise dans de nombreux domaines, dont l’industrie 4.0, l’informatique industrielle, l’intelligence d’affaires et plus encore. Au fil du temps, son expertise est devenue essentielle pour plusieurs entreprises partout au Québec.

Un leader au Québec

Arrivé au CCTT du Cégep en 1996, Gilles Charron y a travaillé pendant plus d’une vingtaine d’années et a assumé longtemps les fonctions de directeur général. Pour lui, l’objectif de Productique Québec a toujours été le même : « Nous avons toujours eu l’ambition de devenir la référence québécoise en technologies numériques associées à la production manufacturière, positionnée dans des expertises de pointe reconnues par l’industrie », affirme-t-il.

D’ailleurs, Productique Québec est un des CCTT bénéficiant du plus grand rayonnement géographique dans la province, un exploit de taille selon monsieur Charron : « Nous avons réussi à nous bâtir une réputation enviable auprès des autres CCTT. Notre rayonnement géographique est indéniable. Nous avons pu construire un réseau très précieux : agents de développement économique et conseillers en technologie, entre autres. Chaque semaine, des gens de partout au Québec nous interpellent. En tout, nous menons plus de 100 à 150 projets par année, c’est énorme! »

Pour ce faire, Productique Québec collabore étroitement avec le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation pour donner un coup de pouce aux entreprises manufacturières québécoises qui désirent innover et acquérir des technologies numériques. Le Centre travaille également avec le Conseil national de recherche du Canada (CNRC) dans le cadre du Programme d’aide à la recherche industrielle (PARI).

Toujours à l’affût

Au cours des années, les demandes des entreprises ont beaucoup évolué. Constamment à l’affût des changements, Productique Québec a su s’adapter et être à l’avant-garde des technologies. Aujourd’hui, le Centre est considéré comme un leader dans le concept Industrie 4.0. « Je crois que ça mérite d’être souligné, précise monsieur Charron. Nous avons toujours suivi les tendances et aujourd’hui, nous sommes des mentors pour plusieurs entreprises dans le concept du 4.0, et ce, partout dans la province », ajoute-t-il. Rappelons que l’Industrie 4.0 permet de gérer un système de fabrication de façon agile à l’aide des technologies numériques. Pour ce faire, on doit mettre en place des usines « intelligentes », capables d’une plus grande adaptabilité afin de donner une valeur ajoutée à l’information numérique.

Au fil du temps, Productique Québec a souvent été récompensé pour la qualité de son service et de son expertise. Ainsi, le Centre a remporté des prix tels que le prix OBNL pour ses services aux entreprises remis par la Chambre de commerce et le prix Partenaire industriel de la Maison régionale de l’industrie.

Pour conclure, monsieur Charron ajoute que le tout n’aurait été possible sans une collaboration remarquable entre Productique Québec et le Cégep de Sherbrooke : « La relation de la direction du Cégep avec son centre de transfert a toujours été excellente. Le Cégep a toujours démontré son appui au centre et son intérêt à soutenir les entreprises ».

Source: Cegep de Sherbrooke, publié sur le journal web Estrieplus.com 

Voir aussi

Industrie manufacturière; Les femmes appelées en renfort

Danielle Lafond, Présidente de LABPLAS source: Nathalie Côté, La Presse+ Les entreprises manufacturières auront besoin …