vendredi , juillet 20 2018
Accueil / Actualités / De ArjoHuntleigh à Arjo….si près mais si loin….!

De ArjoHuntleigh à Arjo….si près mais si loin….!

De ArjoHuntleigh à Arjo….si près mais si loin……!

Si près de 2014 alors que la Tribune titrait « Abolition de postes chez ArjoHuntleigh » article qui a fait mal à la visibilité de Arjo (et oui nouveau nom lancé le 8 décembre) dans notre région. Mais si loin, car le vent a tourné,   grâce à la détermination de l’équipe de Magog, et aussi entre autres,  au leadership de Josée Paulin, ing. MBA, qui est devenue depuis vice-présidente au développement de produits pour les Centres de recherche de la Suède et de Magog.  Une VP corporative d’une multinationale, ici à Magog, c’est quand-même exceptionnel!  Allons voir comment cette situation si près de nous semble maintenant si loin avec ce revirement spectaculaire.

« En 2014, on a bien compris qu’une telle restructuration signifiait que le site de Magog pouvait être remis en question par nos dirigeants.  Ici en région on a donné l’impression que le bateau coulait et ce fût très difficile de voir partir de bons employés» Josée Paulin

Ce fût armé de courage et de la conviction que l’expertise de l’équipe de Magog était une grande valeur ajoutée pour le groupe, que les troupes ont été dynamisées. Chacune des occasions a été saisies pour faire valoir et partager le savoir-faire de Magog auprès de la haute direction et des autres sites.  Par cet esprit de collaboration et ce savoir-faire, il a été prouvé à la maison-mère en Suède que l’élément « coût de main d’œuvre » n’était pas le seul à considérer dans la rentabilité d’une entreprise, et que le site de Magog valait la peine d’exister.

« De 5 personnes que nous étions en recherche et développement à Magog, je dirige maintenant des équipes de vingt-et-une personne, en plus d’ une vingtaine en Suède et nous prévoyons l’embauche de huit autres ressources. Nous avons innové en menant à la commercialisation deux produits dans les leviers pour patients avec un impact positif pour la pérennité du site, car cela augmente le niveau d’activité de notre unité de production. De plus, notre main d’œuvre s’est accrue de manière générale de 25% au cours des 3 dernières années» explique Josée Paulin.

C’est donc effectivement un revirement spectaculaire qui a aussi vu le site de Magog augmenter ses effectifs pour atteindre 130 travailleurs.

Arjo est membre de la Maison régionale de l’industrie depuis de nombreuses années…soit depuis qu’on l’appelait…BHM Médical!  Notre équipe est bien fière de ce revirement spectaculaire tout à votre honneur!

Entrevue réalisée avec Josée Paulin, vice-présidente au Développement de produits pour les Centres de recherche de la Suède et de Magog d’Arjo.

 

 

 

À propos Bianca Battistini

Voir aussi

4M $ injectés dans Plastimum

Article de Mélanie Noël, LA TRIBUNE L’usine de la rue Pépin ajoutera une ligne de …