mercredi , juin 19 2019
Accueil / Actualités / Le Marketing RH…. au secours de la pénurie de main-d’oeuvre! ( #1)

Le Marketing RH…. au secours de la pénurie de main-d’oeuvre! ( #1)

crédit photo: Josiane Guay, Sherbrooke Innopole

Légende : Patrick Lacroix (Maison régionale de l’industrie), Josée Fortin (Sherbrooke Innopole), Didier Dubois et Émilie Pelletier (HRM Groupe), Lisa Carrier (Emploi-Québec), Pierre Lafrance (Réseau Trans-tech) et Caroline Coutu (Emploi-Québec)

Le vendredi 7 décembre dernier lors de notre plus récent déjeuner du GATE nous avons eu la chance de recevoir une formation du groupe HRM dont le sujet était le marketing RH-  les conférenciers étant des gens de « terrain » ce fût très enrichissant pour la majorité d’entre nous car leur vécu et les nombreux exemples fournis nous permettront de mieux comprendre la différence entre RECRUTEMENT habituel et RECRUTEMENT de marketing RH où les différences sont notables. D’ailleurs c’est depuis 2006 qu’on nous annonçait une pénurie de main-d’oeuvre et malgré les belles publicités d’agences ou entreprises, le sujet de l’heure reste cette pénurie qui empêche plusieurs entreprises de croître ou même de survivre.  Les seules entreprises, toujours selon nos conférenciers Émilie Pelletier et Didier Dubois, qui pourront y faire face sont celles qui auront fait le choix DE COMPRENDRE LES BESOINS DES EMPLOYÉS.

Dans un premier d’une série d’articles, marketing RH, il est important de savoir à qui l’on s’adresse, qui sont nos candidats potentiels, et ce ne sont pas que les sans-emplois qui font partie de nos employés éventuels, il existe en fait quatre *catégories:

Candidats actifs
• Ont besoin d’un emploi
• Cherchent activement

Candidats semi-actifs
• Sont en emploi
• Ne sont pas totalement satisfaits
• Regardent de temps en temps les
offres d’emploi
• Sont très critiques vis-à-vis des offres

Candidats semi-passifs
• Sont en emploi
• Sont plutôt satisfaits
• Il est facile de les intéresser à une meilleure
opportunité
• Contact et argumentaire importants

Candidats passifs
• Sont en emploi
• Sont complètement satisfaits
• Il est difficile de les retirer de leur emploi
• Offre très importante

*Source : Adaptation de Lou Adler, How to recruit passive candidates, Ere.net, juillet 2010

Donc cette partie est le contexte, A qui on s’adresse!  Suivront le contenu, que veut-on leur dire et enfin le contenant, qui outil choisir!  les 3 C

Comme le marché de l’emploi en Estrie se situe autour de 4,8% et qu’il sera de 5,6% en 2024 les enjeux de pénurie existent pour un long moment!

La théorie du  » Post and Pray » (j’affiche, je prie) fait maintenant partie du passé…..

Les conférenciers nous ont parlé de OLYMEL à Yamachiche qui a le défi d’embaucher autant d’employés qu’il y a de citoyens dans la ville!  La CRÉATIVITÉ sera de mise, c’est clair dans la multiplication des stratégies.

Dans les prochains blogues, du même titre, il sera question:

  • DONNANT-DONNANT; qu’avez-vous à offrir pour donner le goût d’appliquer chez vous?
  • comment se positionner
  • quelles sont vos meilleures pratiques
  • vivre une expérience
  • votre marque employeur; vous livrez ce que vous promettez?
  • Une phrase pour attirer
  • attirer oui mais fidéliser?
  • autres avantages que ceux connus depuis trop longtemps
  • marque corporative n’est pas la même que votre marque employeur
  • Segmentation
  • et +++++

On ne prétend pas se rendre aussi intéressant en mode écrit que nos conférenciers en live car ils étaient exceptionnels, mais vous pouvez toujours les contacter et recevoir cette formation directement en entreprise/organisation en visitant leur site web ici: www.hrmgroupe.com  et nous sommes certains qu’ils pourront vous aider vous aussi.

suite….la semaine prochaine!

BB

Voir aussi

ABS une équipe de leaders

Revue de Presse– Journal L’Étincelle  Asbestos – Dirigé de main de maître par son Président-Directeur-Général, M.François …