lundi , septembre 25 2017
Accueil / Blogue / Comment Niedner et Chocolat Lamontagne sont parvenus à générer de la croissance!

Comment Niedner et Chocolat Lamontagne sont parvenus à générer de la croissance!

Même après tant d’années les déjeuners du GATE, toujours avec une formule éducative et témoignages, nous offrent des heures enrichissantes avec en prime la possibilité de faire connaissance avec nos pairs qui oeuvrent dans le secteur manufacturier à différents niveaux.

Le 17 mars ne faisait pas exception puisque sous le thème « Générer de la croissance » les professeurs Mathieu Arès de l’Université de Sherbrooke, Martin Cournoyer, directeur général de Chocolats Lamontagne et Daniel Boisvert, directeur général de Niedner sont venus enrichir nos connaissances quant aux opportunités et menaces qui feront partie de nos échanges commerciaux avec l’Europe, en raison de la signature du traité Canada-Union Européenne.

Dans un premier temps, le professeur Arès, qui avait comme défi de résumer un traité faisant « 10 pouces » d’épaisseur, y est allé des principales informations parfois surprenantes et mais souvent très encourageantes.  Voici quelques notes, en résumé de sa présentation.

Par la suite, nos manufacturiers sont venus, tour à tour, nous offrir LEUR recette de succès car effectivement nous avons pu constater que ces deux entreprises vivent de beaux succès, mais il aura fallu pour y arriver, identifier des créneaux où personne n’était allé auparavant et se dépêcher d’y pénétrer pour la commercialisation avant d’être « copié » comme c’est si souvent le cas dans notre société.

Martin Cournoyer, DG Chocolat Lamontagne

   

Dès son arrivée dans l’entreprise familiale il a fait appel à une firme externe pour effectuer une étude de marché.  Cet ex dirigeant chez Transcontinental a par la suite procédé à l’application du plan d’action suivant la planification stratégique passant d’une usine de 40% de capacité pour l’amener à 100%, mais établissant un partenariat majeur avec Laura Secord  à la fois comme fournisseur et compétiteur.  Établissement de la marque du côté anglophone, processus de « state gate » en innovation, offensive numérique et traditionnelle en participant aux foires majeures en Chine, aux États-Unis et ailleurs ne sont là quelques exemples d’investissement majeur avec un fort retour sur R.O.I.

Merci Martin Cournoyer.….très inspirant!

De son côté, Daniel Boisvert, directeur général chez Niedner, nous a entretenus avec ce sens inné du manufacturier qui a l’oeil de lynx, prévoyant, et visant toutes les opportunités car il connait tellement son marché.

De manufacturier de « boyaux d’incendie » depuis 122 ans, Niedner, depuis sa vente en 2009 à Sanexen, a ouvert grand les valves pour développer des boyaux pour d’autres applications car le besoin dans le monde est important.  On peut dire que cette offensive a sauvé l’entreprise de Coaticook.

  

Sans entrer dans les secrets de l’entreprise disons que Niedner est le champion mondial en réhabilitation d’aquéduc, 1600km de boyaux installés au E-U (38 états), Canada, Nouvelle-Zélande et Australie.  Avec des clients dans 38 pays ….parions que la prochaine destination sera l’Europe avec ce traité Canada-Union Européenne, finalement signé après 8 ans de négociations.

MERCI À nos invités Mathieu Arès, U de S, Martin Cournoyer, Chocolat Lamontagne et Daniel Boisvert, Niedner.  Au nom de la cinquantaine d’invités présents, ce fût un 90 minutes très enrichissant, inspirant et vos partages nous permettront surement d’accéder aux marchés internationaux de façon à la fois plus prudente mais aussi avec une certaine audace nécessaire à la pénétration de nouveaux marchés internationaux.

Merci aux partenaires des déjeuners du GATE, Sherbrooke Innopole, Réseau Trans-Tech, l’Université de Sherbrooke et la Maison régionale de l’Industrie.

Bianca Battistini, communications web Maison régionale de l’Industrie
Présentations :

Pour la présentation de Mathieu Arès, Université de Sherbrooke, cliquez ici

Pour la présentation de Martin Cournoyer, Chocolat Lamontagne, cliquez ici

À propos Bianca Battistini

Voir aussi

La cybersécurité un enjeu

DOSSIER USINE 4.0 Sécurité informatique, espionnage industriel : l’usine 4.0, qui relie entre eux les systèmes …