1.855.675.6500

REVUE DE PRESSE– 9 SEPTEMBRE 2020- ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉES- Me MÉLANIE ROY, CRHA et Me VALÉRIE LEROUX

ARTICLE COMPLET ICI 

À l’heure des médias sociaux, on observe que les communications professionnelles se sont transformées et perdent de leur formalisme. Quelles sont les conséquences de ces changements sur les relations de travail?

Mais où est donc passée la courtoisie dans les communications écrites en milieu de travail? Avez-vous observé un changement dans la façon dont les gens s’expriment par écrit? Force est de constater que les moyens mis à notre disposition pour communiquer ont évolué au cours des dernières années et que le milieu de travail, bien que traditionnellement empreint de plus de formalisme, n’y échappe pas.

Voici certains comportements de communication écrite observés de plus en plus fréquemment en milieu de travail et qui étaient pourtant impensables, voire improbables et inacceptables, il y a de cela quelques années à peine :

  • Congédier un employé par message texte;
  • Transmettre des messages textes insistants en dehors des heures régulières de travail (notamment le soir et les fins de semaine);
  • Échanger des messages entre superviseurs et subalternes tombant de plus en plus dans la sphère de la vie privée;
  • Utiliser un langage sec et direct (sans formule de politesse), parfois même cru ou vulgaire;
  • Aviser son employeur d’une absence par message texte plutôt que de l’appeler;
  • Utiliser des plateformes de réseaux sociaux pour communiquer dans un contexte d’emploi (ex : Messenger ou autres applications de communication instantanée du même genre).

SUITE DE L’ARTICLE ICI …

Source: Ordre des conseillers en ressources humaines agréées du Québec