lundi , septembre 23 2019
Accueil / Actualités / Un chef de file du secteur de l’acier reçoit 900 000 $

Un chef de file du secteur de l’acier reçoit 900 000 $

Rougemont  (Revue de presse- Journal La Voix de l’Est)

Une aide de 896 000 $ pour Le Matériel Industriel

— PHOTO ALAIN DION
Michel Sornin, président et directeur général de l’entreprise rougemontoise Le Matériel Industriel, et Pierre Breton, député fédéral de Shefford

ROUGEMONT — Figure de proue dans le domaine de la transformation du métal en feuilles, l’entreprise rougemontoise Le Matériel Industriel (LMI) a reçu 895905$ de la part du gouvernement fédéral.

« Ce montant nous permettra d’accélérer le processus de modernisation de nos équipements en vue d’avancer vers le futur, soit le 4.0 », explique Michel Sornin, président et directeur général de LMI, lors de l’annonce faite jeudi matin aux côtés notamment de Pierre Breton, député fédéral de Shefford.

Cette aide non remboursable permettra également à l’entreprise d’améliorer sa compétitivité, d’accroître ses parts de marché et de maintenir, voire d’augmenter, ses effectifs, selon M. Sornin.

Parmi les nombreux projets qui pourront éclore grâce à ce soutien financier, un nouveau robot sera affecté ces prochaines semaines à une tâche très répétitive. Il s’agira pour « Charlot » — c’est le nom que les employés lui ont donné — de placer des feuilles de métal sous la presse pour les plier. « La personne qui fait actuellement cela effectue la même opération 3000 fois par jour », explique le PDG. Celle-ci pourra bientôt s’occuper d’opérations plus valorisantes.

Un « poussoir de matériel » est un autre équipement qui pourra être concrétisé grâce à ses dollars. Adapté aux différents produits standards usinés à Rougemont, ce poussoir évitera aux employés de nombreux mouvements répétitifs.

Troisième exemple concret en lien avec cette subvention, la machine à gaines (communément appelée machine « à

duct »), élément clé de la production de conduites rectangulaires en acier utilisées dans le secteur de la ventilation et du chauffage, verra son ergonomie et sa rapidité améliorées.

L’entreprise spécialisée dans la seconde transformation de l’acier fabrique 15 000 produits différents à son usine située sur La GrandeCaroline ; ceux-ci sont destinés principalement aux industries papetière, minière et maritime.

UN GROS JOUEUR

Dans l’industrie québécoise de l’acier, LMI est un acteur incontournable. L’entreprise, qui compte 80 employés, transforme près de 3000 tonnes de métal par année.

« Dans le métal en feuilles, on est les plus gros au Québec », avance le chef de cette entreprise dont le chiffre d’affaires annuel dépasse les dix millions de dollars.

LMI se fournit en acier canadien exclusivement, principalement d’une aciérie située à Hamilton, en Ontario.

Les entreprises d’ici n’ont donc pas été affectées par l’imposition des tarifs douaniers américains, en 2018. « Cela ne nous a pas affectés », confirme M. Sornin, alors que 80 % du marché de LMI est au Québec, la compagnie faisant aussi affaire avec l’Ontario et les Maritimes.

L’annonce de jeudi matin à Rougemont s’ajoute à celles concernant deux autres entreprises de la région spécialisées dans l’acier. Le 20 août dernier, la compagnie Verbom, de Valcourt, avait reçu un montant équivalent. Le mois dernier, Normandin, de SaintValérien-de-Milton, partait le bal avec un peu plus de 800 000 $ de subvention.

Ces aides financières s’inscrivent dans le cadre du programme fédéral Croissance économique régionale par l’innovation, qui totalise 100 millions de dollars pour l’ensemble du Canada. Ce programme vise spécifiquement des petites et moyennes entreprises canadiennes des secteurs de l’acier et de l’aluminium.

« Des entreprises dans l’acier et dans l’aluminium, il y en a plusieurs dans la région qui génèrent des centaines d’emplois, on est choyés », constate d’ailleurs M. Breton.

Concernant l’emploi, LMI est aussi touchée par la pénurie de travailleurs au Québec. L’entreprise recherche actuellement plusieurs mécaniciens et électromécaniciens.

source La Voix de l’Est

Voir aussi

« Pour réussir le virage 4.0 des manufacturiers, Québec devra réformer en profondeur sa stratégie » Centre sur la productivité et la prospérité

Revue de presse:  10 septembre-  Tiré du site web section nouvelles: https://cpp.hec.ca/pour-reussir-le-virage-4-0-des-manufacturiers-quebec-devra-reformer-en-profondeur-sa-strategie/  Malgré les milliards …